étanchéité à l'air 1
étanchéité à l air
renovation combles

Répartition en % des Infiltrations d'air parasites

  • 41% de fuites d'air toutes menuiseries
  • 38% de fuites d'air équipements électriques
  • 7% de fuites d'air Tuyauteries
  • 12% de fuites d'air trappes d'accés
  • 2% de fuites d'air structure du batiment

Niveau de perméabilité à l’air normée

Normes RT2012 étanchéité à l'air

ÉCORCE HABITAT DES GARANTIES ET DES SERVICES

  • Responsabilité financière envers nos clients
  • Certification RGE en cours
  • Qualité et valeur données aux projets que nous livrons
  •  Hauts standards d’isolation écologique
  • Respect du temps et du budget
  • Véritable satisfaction pour nos clients

LIMITER LES DÉPERDITIONS ÉNERGÉTIQUES

L’expression « étanchéité à l’air » caractérise l’aptitude d’un bâtiment à réduire au maximum les sources d’infiltration ou d’exfiltration d’air à travers les différents composants de son enveloppe.
Trois phénomènes physiques internes ou externes au bâtiment entraînent des différences de pression d’air entre l’intérieur et l’extérieur de l’enveloppe.
  • La pression du vent sur les façades
  • Le tirage thermique
  • La ventilation du bâtiment
La perméabilité à l’air a des implications sur l’ensemble du « système dynamique » bâtiment.
  • L’hygiène, la santé, la qualité de l’air intérieur
  • Le confort thermique et acoustique
  • La consommation et la facture énergétique
  • La conservation du bâti

Le confort des occupants dégradé

Les infiltrations d’air parasite affectent le confort des occupants en agissant sur le mécanisme des échanges thermiques du métabolisme humain.
  • Courant d’air traversant : La circulation d’air parasite peut être source de sensation de froid.
  • Écart de température des parois : L’infiltration d’air au droit des parois modifie leur température de surface.

AVANTAGE DE CES TRAVAUX

La Conservation du Bâti.

L’air chaud qui fuit hors de votre maison est chargé de vapeur d’eau. Cette vapeur se condense dans l’entre-toit et à l’intérieur des murs, et les détériore à long terme. On peut y voir entre autres des problèmes de pourrissement du support de couverture,  d’imprégnation d’eau dans l’isolant, de croissance de moisissures, de gauchissement du parement, d’éclatement de briques et de formation de flaques d’eau dans les coins du sous-sol.
Le respect des règles de l’art et des préconisations des fabricants ainsi que des conditions de mise en œuvre prescrites dans les Avis Techniques est impératif. La coordination entre les métiers est indispensable pour trouver les solutions les plus simples et ne pas dégrader ce qui a déjà été réalisé. Pour obtenir une bonne  étanchéité à l’air, il faut utiliser une membrane d’étanchéité à l’air, sur les parois qui ne sont pas étanches par d’autres moyens. Il est important d’utiliser des accessoires adaptés (bandes adhésives, joints,…) afin d’assurer la continuité de l’étanchéité à l’air.
L’étanchéité à l’air pour le bâtiment dans son ensemble dépend de la qualité des composants des systèmes et de la mise en œuvre, en particulier le soin apporté
au traitement des jonctions et de tous les points singuliers de la construction.

Différentes études ont montré qu’environ 25 à 30 % de l’air neuf provient d’infiltrations parasites au travers de l’enveloppe. Cet air parasite va alors devoir être chauffé à la température intérieure par le système de chauffage ce qui entraine un gaspillage de consommation d’énergie, donc des coûts de chauffage majorés de 10 à 25 %

NOS AUTRES RÉALISATIONS

VOIR TOUS NOS AUTRES PROJETS PAR CATÉGORIESVISUALISER

© Copyright 2017 Développé par SVPLIM.COM  Mentions légales